Parer les fleurs de vases hybrides

Couper les fleurs et les extraire de la nature pour les exposer à la maison est un sujet sérieux pour nombre de designers. Elles et ils repensent le contenant de ces fleurs apprivoisées : le vase. En gardant toujours dans un coin de la tête la fonctionnalité de ce récipient, les designers comme Bilge Nur Saltik, Moises Hernandez ou le studio Alyssa.Marcela, réinventent le traditionnel vase de grand-maman, et jouent avec les possibles de la matière.

OP-vase, Bilge Nur Saltik

Le studio Bilge Nur Saltik est spécialisé dans les petits objets de la quotidienneté, tels que les vases. L’enjeu de la designer Nur Saltik est de créer dans ces contenants des phénomènes optiques colorés et en mouvements. Le verre est son matériau privilégié pour de multiples raisons : son infini possibilité de découpe, sa transparence et son pouvoir à attraper et réfracter la lumière. C’est au Royaume-Uni, au Royal College of Art, lors de son diplôme “Design Products” que la designer découvre les possibles techniques et esthétiques du verre. Elle y voit un terrain de jeu idéal dans la création de phénomènes d’optique. Puis, c’est en expérimentant longuement et constamment les possibles du verre qu’elle tente de saisir les particularités de l’interaction humaine avec les objets, et comment cela se retranscrit dans la rétine. La série de vases OP-vase est un exemple concluant de ses tentatives. Fabriquée à la main à Istanbul (le pays de naissance de la designer) et en collaboration avec des artisans turcs, chaque vase en verre est pensé au travers d’un motif complexe de découpe. Celui-ci crée dans les yeux de celui qui le regarde des kaléidoscopes aux 1001 couleurs et formes. Une seule fleur déposée à l’intérieur du vase suffit pour créer un bouquet entier et mouvant grâce aux motifs du verre et à son épaisseur déformante.

OP-vase, Bilge Nur Saltik
OP-vase, Bilge Nur Saltik
OP-vase, Bilge Nur Saltik

Faire disparaître le vase, au profit de la fleur, c’est la volonté du designer mexicain Moisés Hernández. Dans sa série No Vase, il met en contraste un élément clé, qu’il rend volontairement inexistant, le vase, et la fleur qui se tient, quant à elle, parfaitement debout, comme si cela ne lui demandait pas d’effort. Flottante dans l’espace de la maison, le designer souhaite imiter le cycle naturel de la fleur qui émerge seule et forte de la terre. La collection comprend trois vases produits avec différents supports : une base hexagonale en laiton, une rectangulaire en cuivre et une ronde en acier inoxydable. Le vase est constitué de deux pièces métalliques qui s’emboitent entre elles et contiennent un petit récipient rempli d’eau et la pièce supérieure présente un orifice supérieur où est inséré le pédicelle de la fleur.

No Vase, Moisés Hernández
No Vase, Moisés Hernández
No Vase, Moisés Hernández
No Vase, Moisés Hernández

Le studio de design Alyssa.Marcela, implanté à Vancouver, tenu par Alyssa Lewis et Marcela Trejo, fonde son expertise sur la création d’objets et d’environnements d’intérieur minimalistes. Avec la série de vases, Peel Vase, les designers explorent l’esthétisme et la fonctionnalité de ces contenants utilisés pour sublimer les fleurs coupées. Peel Vase comprend un ensemble de récipients fabriqués en verre et en métal. Ils prennent la forme d’un cylindre entouré d’une gaine qui se déplie. Avec ce design conçu pour renvoyer à l’image de “l’épluchage d’une tige”, l’utilisation du verre fait à la fois écho à la fragilité et à la robustesse des fleurs.

Peel Vase, Alyssa.Marcela
Peel Vase, Alyssa.Marcela
Peel Vase, Alyssa.Marcela

Peel Vase, Alyssa.Marcela

Le site de Bilge Nur Saltik: www.bilgenursaltik.com
Le site de Moisés Hernández: www.moises-hernandez.com
L’instagram de Alyssa.Marcela: www.instagram.com/alyssa.marcela
© Bilge Nur Saltik
© Moisés Hernández
© Alyssa.Marcela